O X  Y  T  O  C  I  N  E



    Bestiole synthétique en perpétuelle gestation, Oxytocine en fait trop avec moins que rien et enfante dans le plaisir en .txt et .img sur l'instrumentrap.

Cette performance audiovisuelle mêle dans une compulsivité revendiquée musique (pop, trap), textes (rap et chanson) et images en mouvements.

L’auteure-musicienne et vidéaste Oxytocine réalise elle-même ses clips (réalisation, image, montage) sans équipe et sans budget. 

Influences : SEXY SUSHI, Coco Rosie, TTC, BbyMutha, Linn Da Quebrada, IC3 PEAK

L’esthétique Do it yourself est revendiquée pour s’intéresser à l’hybridation du corps organique avec les technologies de l’information et de la communication et à la représentation écranique du corps « féminin » au XXIème siècle.

Le recours à des techniques à coût réduit autant pour les vidéos (zéro équipe, zéro budget) que pour le son (enregistrement maison, non midexé et masteurisé) s’inscrit dans une démarche d’indépendance et d’écologie de moyens.

Diffusion dans le cadre de la chronique hebdomadaire “Les Dix Plaies d’Oxytocine” dans Friction-Magazine


︎       Interview Station-Station : Technologies, féminisme et exorcismes : les plaies d’Oxytocine



            


PROGRAMMATION

2019

Péniche Cinéma
Comme Nous Brûlons 2019
Soirée Friction-Magazine à l’Espace B
Un Garage à Soi


2020

Landy-Sauvage
Hydres aux Milles têtes (Marseille)
cmptrmthmtcs @Petit Café



ET DIEU CREA LE DIABLE

Auto-exorcisme dans une chorale blasphématoire hantée de références religieuses et mythologiques.




Texte & clip (réalisation, image, montage, étalonnage) : Oxytocine -

Diffusion - Friction-Magazine



L’APOCALYPSE

L’Apocalypse, litanie amoureuse tracée à l’extincteur en ruines plombées


Prod. & texte : Oxytocine
Réalisation : Oxytocine, Pauline Pylône & PÖ
avec Pauline Pylône & PÖ
Image : Oxytocine

Diffusion
- Friction-Magazine
- Radio Campus - Bruxelles
- Gouinement-Lundi




LA RUE

3.21 minutes. 

Pendant que certain.e.s sont cloîtré.e.s dedans, d’autres sont enfermé.e.s dehors. Avec La Rue, l’auteure-interprète et vidéaste Oxytocine propose une dérive musico-poétique dystopique dans l’espace public virtualisé, une surveillance de la surveillance de.s masse.s prises en panoptech’.


Diffusé sur Friction-Magazine et Lundi-Matin





Ma Parcelle Pixellaire 

Avec “Ma Parcelle Pixellaire” la bestiole synthétique s’adoube au Royaume des images et accompagne son texte prophétique sur l’existence virtuelle d’un clip halluciné.


Diffusé sur Friction-Magazine et sur Station-Station










H O ︎ E